rhubarbe description et culture - Maraîcher Agroforestier en Production Agroécologique de Fruits et Légumes à Meaux, Seine et Marne, Ile de France

Aller au contenu
nos fruits et légumes > plein champs
Rhubarbe


La rhubarbe est une plante vigoureuse, mesurant jusqu'à un mètre de hauteur, des régions tempérées. Les parties aériennes de la plante disparaissent totalement pendant l'hiver.
Pour une bonne production, comme de nombreuses plantes, elle a besoin d'une certaine quantité de froid en hiver .
Le pétiole (partie de la plante consommée), de couleur vert rougeâtre, arrondi et canaliculaire, mesure jusqu'à 50 cm de longueur pour 3 à 7 cm de largeur et d'épaisseur.
La rhubarbe préfère les sols profonds et frais, avec de la fumure organique et une exposition ensoleillée. Les touffes sont divisées à la fin de l'hiver ou au début du printemps, en coupant des bouts portant 1 à 3 bourgeons, et sont plantées en laissant ces derniers affleurer à la surface.
La récolte se fait, dès la deuxième année, de fin avril à juin, et il est recommandé de ne pas prélever plus des deux tiers de pétioles d'une même plante. Elle se conserve quelques jours.
Un pied de rhubarbe est exploité efficacement durant cinq à dix ans, mais il peut vivre plus de cinquante ans avec une production affaiblie. Des plants de rhubarbe de plus de 100 ans ont déjà été recensés et produisent encore une récolte abondante.
La rhubarbe produit un insecticide naturel, voila pourquoi elle n'est jamais attaquée !

Donc une plante qui peut etre cultivée en bio sans souci !




CHEZ NOUS :
En automne : apport de BRF  ,

puis en fin d'hiver au débourrement  apport de compost végétal  
apport de fertilisant de type fumiers compostés et bouchonnés si besoin .


En cours de saiosn  de mai à septembre  on entretient l'herbe  à la tondeuse , pour ne pas laisser le sol nu .
Plus   du tout  d'herbicide depuis 2016  , pas d'insecticides, pas de fongicides .

Récolte d'avril à septembre si elle ne manque pas d'eau .

Nectar Pétillant de Rhubarbe

.

Nectar Pétillant de Rhubarbe


INGREDIENTS

Eau, rhubarbe , très peu de sucre, et du gaz carbonique pour les bulles !

PREPARATION

Extraire le jus de la rhubarbe , y ajouter de l'eau , un peu de sucre pas trop..., du gaz carbonique.
Embouteiller, porter à haute temperature.



SUGGESTIONS ET CONSEILS

Rassurez vous, Maurice de Poincy cultive la rhubarbe, et nous travaillons avec une conserverie artisanale qui sait travailler cette recette depuis des générations.  Nous vous proposons donc ce merveilleux nectar prêt à consommer .

Il accompagne parfaitement les desserts, mais se boit aussi en apéritif, ou a tout moment de la journée.
Servi à 6-8°, seul ou avec une crème de cassis , de mûre...pour un kir.

Très important : cette boisson est non fermentée , donc
sans alcool.
Les enfants adorent.
Contrairement à la rhubarbe  en compote par exemple, aucun effet laxatif. A consommer sans modération !





verrine Rhubarbe-Fraise à la crème de Mascarpone

Préparation : 45 minutes. Cuisson : 15 minutes. Difficulté : Facile.

INGREDIENTS : Pour 4 personne(s): 500g de rhubarbe---500g de fraises---Une douzaine de boudoirs---100g de sucre---125g de mascarpone---10 cl de crème liquide légère---1 œuf

PREPARATION
Epluchez la rhubarbe et coupez-la en tronçons de 2-3 cm.
Mettez-la dans une casserole avec 50g de sucre et 2 cuillères à soupe d'eau.
Laisser cuire 15-20 minutes jusqu'à ce que la rhubarbe commence à former une compote.
Pendant ce temps, mélangez le mascarpone avec le sucre restant et le jaune de l'œuf (réservez le blanc).
Mélangez bien, jusqu'à ce que la consistance soit bien crémeuse.
Fouettez la crème liquide ; ajoutez-la au mascarpone.
Battez le blanc d'œuf en neige et incorporez-le délicatement à la préparation.
Lorsque la compote est prête, laissez-la refroidir hors du feu.
Si besoin, laissez-la s'égoutter quelques minutes dans une passoire pour ôter l'excédent de jus.
Dans des verres ou coupes de votre choix, disposez les boudoirs (n'hésitez pas à les couper pour les adapter au format du récipient).
Recouvrez-les de compote de rhubarbe. Puis, recouvrez cette première couche d'une couche de crème de Mascarpone.
Décorez celle-ci de fraises que vous aurez lavées et coupées en quartier.
Laisser refroidir au réfrigérateur pendant au-moins 8 heures.



Généralités sur les préparations culinaires

Pour compenser sa forte acidité, la rhubarbe est généralement préparée avec une grande quantité de sucre, par exemple dans les confitures, les compotes et les tartes. Elle devient alors moins recommandable d’un point de vue nutritionnel. On peut toutefois sortir des sentiers battus et mettre à profit son acidité en l’apprêtant dans des plats salés plutôt que sucrés. C’est d’ailleurs ce que l’on faisait jadis dans le nord de l’Europe où on l’ajoutait aux omelettes, aux soupes et aux ragoûts. Elle peut fort bien remplacer sa cousine proche, l’oseille, dans les sauces qui accompagnent le poisson. Voici toutes sortes de suggestions.

  • Crue, à la croque au sel, ou finement tranchée dans les salades de fruits.

  • La couper en dés et l’ajouter aux préparations à pain.

  • La hacher finement et l’ajouter aux ingrédients habituels d’une farce à volaille.

  • L’ajouter aux légumes et à la viande dans un tajine. Ou préparer ce plat perse : faire revenir des morceaux de viande à ragoût (boeuf, agneau, mouton, porc) et des oignons dans de l’huile, couvrir d’eau et ajouter de la purée de tomates et du curcuma, saler et poivrer. Cuire environ une heure et ajouter du persil, de la menthe et du safran. Cuire une heure de plus et ajouter du jus de citron et des morceaux de rhubarbe. Cuire jusqu’à ce que ces derniers soient bien tendres et servir avec du riz.

  • L’ajouter aux ingrédients d’une soupe de légumes : carottes, oignon, céleri, champignons, bouillon, pâtes courtes et fines herbes fraîches.

  • La faire cuire avec des morceaux de poulet qu’on aura d’abord fait revenir dans l’huile. Ajouter de l’eau ou du vin et mijoter une heure.

  • Boulgour pilaf : verser de l’eau bouillante sur le boulgour et laisser gonfler une demi-heure hors du feu. Faire revenir des oignons dans de l’huile, ajouter de l’ail et des morceaux de rhubarbe et sauter quelques minutes. Ajouter des abricots secs, du jus de pomme, de la cannelle et, si désiré, du piment de Cayenne. Amener doucement à ébullition, ajouter du tamari et quelques cuillerées de miel, incorporer le boulgour et mettre dans un plat de service en garnissant de menthe fraîche et d’amandes effilées.

  • La cuire, comme en Inde, dans un curry de lentilles et de patates douces. Mettre des lentilles roses dans de l’eau et amener à ébullition. Ajouter des tranches de patates douces et mijoter environ une heure. Retirer du feu, piler et réserver. Faire revenir des morceaux de rhubarbe dans de l’huile et cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Ajouter un peu de miel, du gingembre râpé, du cari et, si désiré, du piment fort. Mélanger avec la préparation aux lentilles et mettre dans un four réglé à 240 °C pendant une vingtaine de minutes. Ajouter de la noix de coco râpée et servir sur du riz brun avec un chutney.

  • Salsa : cuire des morceaux de rhubarbe jusqu’à tendreté avec des oignons et de l’ail émincés, des raisins secs, un peu de miel, du vinaigre de vin rouge et du piment jalapeno. Passer au mélangeur avec des feuilles de coriandre fraîche. Servir avec des croustilles de maïs cuites au four.

  • Dans la vinaigrette, remplacer complètement ou en partie le vinaigre ou le jus de citron par du jus de rhubarbe qu’on obtiendra en passant les tiges à la centrifugeuse. À défaut de posséder un tel appareil, on peut faire fondre les tiges à la poêle, les réduire en purée et passer cette dernière au chinois ou au tamis fin. Pour changer, cuire la rhubarbe avec des fraises et procéder tel que décrit, ou ajouter du jus d’orange concentré. Servir sur une salade de roquette.


Pour des occasions spéciales, on pourra la servir en dessert :
sous forme de mousses, glaces, sorbets, granités, yogourts glacés et boissons frappées. Pour en atténuer l’acidité, la mélanger avec des fruits frais ou congelés, ou avec du jus et agrémenter d’herbes telles que la menthe ou la mélisse;
en coulis dont on nappera du fromage blanc. Décorer de quelques fraises ou framboises;
dans des tartes en la mariant avec des pommes, des abricots et des pruneaux; ou dans l’incontournable tarte aux fraises et à la rhubarbe;
dans le clafoutis, en remplaçant le tiers ou la moitié des cerises par des morceaux de rhubarbe
.

Retourner au contenu