présentation de la culture sous abris - Maraîcher Agroforestier en Production Agroécologique de Fruits et Légumes à Meaux, Seine et Marne, Ile de France

Aller au contenu
nos fruits et légumes > cultures sous serre
Cultures sous abris

Nous disposons de 12000 m² d'abris hauts type multichapelle en couverture plastique  dont :

  • 2000m² en jardin suspendu qui peuvent être chauffés pour diverses cultures hautes

  • 400 m²  en jardin suspendu pour les fraisiers

  • 9000 m² en pleine terre sans utilisation de chauffage


Cultivées sous abris , les productions sont nombreuses et variées :

***
Entierement sur substrat d'écorce de pin :
Fraise, aubergine, courgette

***Partiellement sur substrat, sinon en pleine terre  suivant les années
concombre, tomate, .

***En pleine terre :
radis, persil, mache, haricot,  bette...

***D'autres cultures sont implantées sous abris :

  • les toutes premieres pomme de terre et carotte, récoltées en  mai

  • les premiers navets

  • les premieres et dernieres laitues de l'année

  • les premiers choux verts, et choux fleurs

  • etc...

Des conditions idéales pour de belles plantes saines
De l'utilité d'une technique ancienne

Avec les abris ( serre chauffée, hors gel ou abri froid ), nous avançons , ou reculons les saisons de quelque semaines. C'est une pratique  très ancienne.


Avec les abris nous utilisons d'abord une énergie naturelle inépuisable : l'énergie solaire.
Par une journée froide d'hiver et avec un petit soleil, il peut y faire plus de 20°, naturellement.
Ajoutée à ces avantages naturels , la technologie d'aujourd'hui nous permet de cultiver nos fruits et légumes dans les meilleurs conditions . Ainsi protéger les plantes sont en meilleure santé, naturellement...
La  protection des plantations sans recours aux pesticides est permise  par la protection offerte contre la pluie, la grele, le vent, et la possibilité d'introduire des insctes auxiliaires.

Et n'oublions pas que nous sommes en région Ile de France : sans abris, la période de production des tomates va du 15 août au 15 septembre...(et encore...)les salades ne se récolteraient que du 15 mai au gelées d'automne.... etc...


Les bonnes pratiques agronomiques respectées
L 'effet de serre recherché

Une partie est chauffée par une chaudière gaz basse température à condensation, avec distribution de la chaleur par eau tiède à 30° au milieu de la végétation par un réseau de tuyaux .

La plante est chauffée , pas l'air.
Et  l'effet de serre  fait le reste .
On ne consomme pas plus au  m² que pour le chauffage d'une habitation


La culture sous serre n'est pas intensive. Chez nous une partie (3000m²) est hors sol, l'autre en sol (9000m²).
1/4 de la surface est en engrais vert au cours de l'année (du sorgho ou du seigle ) , çà ne rapporte rien financierement ! c'est une pratique de l'agriculture durable.


Retourner au contenu